Enfin du sport !

Il est temps de crier ensemble dans la même direction ! Des buts de oufs, des oeuvres d'art, ...et puis on se serre la main :)







L'année du Real !

Grâce à son entrée en bourse, le Real Montreuil a su rester la propriété de ses fidèles supporters.

Ses installations, dont les célèbres "Loges VIP" et la "Terrasse", font référence parmi les plus grands clubs européens.

Son digital, imagerie numérique, bar 4D et divans moelleux, font de chaque rencontre un moment inoubliable.

Et un spectacle extraordinaire : réservez vos places !


 

Une affaire de Chevaliers...

Fondé en 1245 par Pierre de Montreuil, le Real Montreuil était à l'origine un Tournoi de Joute Chevaleresque.

Les Chevaliers, après avoir embroché leur adversaire, devaient ensuite pousser une botte de foin avec son corps jusque dans les douves du Chateau.

Très populaire, le jeu fut miniaturisé par Bonzini en 1950 et connu ainsi l'engouement que l'on sait.

Précurseur, le Real Montreuil su prendre avec bonheur ce virage pour rester au sommet et continuer d'organiser les tournois les plus chevaleresques du monde.

 

Real Montreuil - Mes Fesses !
La vérité sur la Fanny !

Et, en arrière-plan, Real Madrid - Lyon

Real Goinfrette : réservez maintenant par retour de mail !



CULTURONS-NOUS AVEC LE REAL :

 

La Fanny : elle a vraiment existé !

La Fanny originelle aurait été serveuse au café de Grand-Lemps, en Savoie, juste avant la Première Guerre Mondiale. La légende dit que, par gentillesse, elle se laissait embrasser par les clients qui venaient de perdre aux boules sans marquer le moindre petit point. La bise se faisait alors sur la joue.

Jusqu'au jour où, toujours selon la légende, le maire du village perdit à son tour et vint quémander sa " récompense ". Fanny avait-elle un grief contre lui et voulut-elle l'humilier en public? Nul ne le sait.

Ce qui est sûr, c'est qu'elle grimpa sur une chaise, releva ses jupes et lui tendit... ses fesses!

Le maire ne se démonta pas. Moins d'une seconde plus tard, deux baisers retentissants résonnaient dans le café. C'était le début d'une longue tradition...

Une tradition qu'il serait bon de remettre au goût du jour : imaginez Le Pen et Sarko en train d'embrasser les fesses de Ségolène... Ah oui, ça aurait de la gueule !



 

Les artistes et la Fanny : un véritable culte.

Les artistes ont toujours été fascinés par le postérieur des gonzesses, certes, mais peu de gens savent que c'est dans le souvenir de l'audacieux relief de Fanny, exposé en public, que les plus grands d'entre eux puisent leur inspiration.

Ainsi Brassens clamait : "En la voyant passer, j'en eus la chair de poule, et depuis je lui voue un culte véritable et quand je perds aux boules, en embrassant Fanny, je ne pense qu'à vous"

De même Renaud avoue : "Je triche un petit peu pour perdre, pour pouvoir un jour dans ma vie honorer ces divines fesses, un genou en terre, pardi, ainsi qu'on célèbre une messe"

Et c'est tout naturellement que les artistes du Real Montreuil se courbent avec plaisir devant le majestueux symbole. Sinon, évidemment, ils ne perdent jamais.

 

La Fanny : pas seulement les boules !

Pétanque, baby-foot, fléchettes, ping-pong, 421... tous les sports nobles mettent un point d'honneur à perpétrer le culte de la Fanny. Seuls les sports primaires, tel le football, lui manquent de respect.

Et pourtant, quel plaisir s'eût été de voir, par exemple, les brésiliens s'agenouiller devant le derrière du divin chauve, comme on l'appelle parfois. Reste un espoir, celui de voir un jour une arbitre nommée Fanny... mais cela ne conduirait-il pas à une flopée de scores vierges pour autant de matchs nuls ?

C'est donc au Real Montreuil que les authentiques amoureux du sport se ressourcent encore et toujours. Et c'est en hommage à la plus pure tradition que notre Fanny, comme notre logo, comporte deux parties rebondies couronnées d'une feuille de pétard.

Alors "Fanny au bar", "Fanny paye le pot", ou encore "Fanny sous le baby"... qu'importe la punition, pourvu qu'on ait les fesses !



La citation de la nuit :

"La patrie, l'honneur, la liberté, il n'y a rien :
l'univers tourne autour d'une paire de fesses, c'est tout."

(Jean-Paul Sartre)




Visitez le site du Real

 

Soupçons de dopage au Real !

Suite de la réclamation déposée par le Deportivo Bagnolet à l'issue de la rencontre-phare de la saison contre le Real :

"Nous n'avons pas les compétences pour légiférer dans ce domaine" jugeait prudemment le conseiller juridique de la FFBF.

"C'est incroyable, nous allons risquer sur tapis vert une rencontre que nous avons menée de bout en bout sur le terrain", tempêtait le sélectionneur du Real.

"La justice internationale tranchera", assénait son homologue du Deportivo Bagnolet.

Quant au joueur en question, auteur du but victorieux mais positif au MDMA à l'issue du match, il n'a pas souhaité s'exprimer sur le sujet.

 


 

Le centre de formation du Real : une chance pour les jeunes

Ils en ont rêvé, le Real l'a fait : pour tous ces jeunes des quartiers difficiles du Haut-Montreuil, jouer au Real était un rêve inaccessible.

Aujourd'hui, grâce au nouveau centre de formation impulsé par l'équipe dirigeante, ils peuvent rêver pour de vrai.

Cirer les chaussures des attaquants, essuyer les crampons des défenseurs, aller chercher des bières pour le gardien...

Petit à petit, à force de courage et de volonté, les plus talentueux d'entre eux pourront un jour enfin graisser les barres de nos champions !

 


 

La légende des joueurs :

Difficile de citer une star du Real sans les citer toutes.

Soulignons cependant que c'est le seul club du monde a avoir fait jouer simultanément Superman, Bob Marley, Bill Gates et Zidane.

 




 

Le gala du Real : une célébration riche en émotions.

La famille du Real était au complet lors de la traditionnelle soirée de nouvel an. Jeunes et anciens ont ainsi pu partager les valeurs du club.

Respect et émotion étaient les maîtres mots de cet événement qui restera dans les mémoires.

 

Real Montreuil Globicéphale
Déchire moi un mouton !

Et en arrière-plan, France - Iles Féroé

Real Goinfrette : merci de prévenir !



CULTURONS-NOUS AVEC LE REAL :

 

Les Iles Féroé : elles existent vraiment !

Quelque part entre la Norvère et l'Islande, les Iles Féroé existent donc vraiment : 45.000 habitants se répartissent sur les 18 iles de l'archipel. 70.000 moutons aussi, paraît-il, bien qu'on ne sache pas trop si les fans de foot sont comptés parmi eux.

Dotée d'un stade de 5.000 place, la capitale Feringienne pourrait donc tout juste accueillir les fans du Real Montreuil. Mais heureusement, seule l'Equipe de France est invitée à s'y rendre.

Temps maussade toute l'année, vents violents, tempêtes fréquentes, pluie continue, froid glaciaire... le réchauffement climatique a bonne presse ici, en plein milieu du trou de la zone.

 

La chasse au Globicéphale : un sympathique carnage traditionnel.


C'est durant la semaine d'été que les joyeux Féroïens se livrent à un spectaculaire bain de sang : la chasse au globicéphale.

Le globicéphale est un amusant mammifère dont la caractéristique est de se vider de son sang sans bruit lorsqu'on l'égorge. Il n'en fallait pas plus au peuple Feringien pour renouer avec les traditionnels massacres de voyageurs égarés du siècle dernier.

Et c'est ainsi que femmes, enfants, et moutons viennent se repaître de la lente agonie des globicéphales qui, bien qu'étymologiquement dotés d'un cerveau global, se laissent bêtement coincer au bord de la rive avant de se faire tronçonner vivant.

 

Football : 11 vessies pour une lanterne !

Avec un total de 478 buts encaissés pour seulement 74 marqués depuis sa création en 1979, l'équipe de foot féroïenne semble bien partie pour atteindre son objectif avoé : rester la lanterne rouge de l'Europe.

Pour cela, tous les coups sont permis : un entraineur vieux et aphone, des joueurs qui restent assis sur le banc pendant toute la partie, et un shéma tactique blanc immaculé.

Sauront-ils pour autant déjouer l'EDF ? Rappelons tout de même que la France est championne du monde des matchs perdus qu'elle méritait de gagner !

Des moutons contre des chèvres : ça va chier sec !



La citation de la nuit :

"C’est comme si les Beatles arrivaient à Montbéliard."

(Le Président de Sochaux, à la veille de recevoir l'équipe de France)



Real Montreuil Apero
The sky is blue !
Real Bar 4D

Et en arriere-plan, France - Ecosse




CULTURONS-NOUS AVEC LE REAL :

 

L'Ecosse, le pays des mecs en petites jupes :

Créée par une horde de barbares voici 10.000 ans, l'Ecosse est le pays de la pluie, du whisky, et des mecs en petites jupes.

Les historiens se perdent en conjectures sur l'origine de cette étrange tradition. S'agit-il d'un subterfuge destiné à se rapprocher de la gente féminine, ou bien d'un exhutoire audacieux pour se gratter plus facilement ? Les avis sont partagés.

Néanmoins l'écossais est fier, malgré son ponpon rouge, et il est fortement déconseillé de lui soulever le kilt pour vérifier s'il a bien les fesses à l'air.

Malheureusement, le port du short étant obligatoire depuis toujours en matière de football, le réjouissant spectacle de solides gaillards soulevant leurs jupes pour mieux dribbler n'est pas encore d'actualité.

 

 

Les petits pois écossais : un plat dégueu' :


Le plat national écossais n'est pas vraiment un plat, mais plutôt un amoncellement de petites billes pateuses à l'odeur et au goût d'herbe bouillie.

Les enfants le détestent spontanément. Ce n'est qu'après quelque années qu'ils finissent par le supporter. Une fois adultes, ils gardent toujours une boite de petits pois dans une armoire, mais ne l'ouvrent jamais.

Singularité écossaise, le petit pois est rond. De ce fait, il est totalement impossible d'en faire tenir plus de cinq ou six sur une fourchette. C'est donc petit à petit qu'il faut l'ingurgiter.

 

 

Le foot écossais, un style à part :


L'Écosse prend part au premier match international officiel de l'histoire du football le 30 novembre 1872 contre l'Angleterre à Glasgow, puis domine le football mondial pendant les cinq décennies suivantes. Après, plus rien.

Pour la petite histoire, la seule fois où ils se sont qualifiés pour la coupe du monde, en 1950, leur fédération leur a interdit d'y aller, les jugeant indignes de n'être que deuxième de leur groupe derrière leurs ennemis héréditaires : les anglais. Depuis, plus rien.

Enfin, le style écossais est un savant dosage de violence inouïe et de dégagements aériens. C'est tout.



La citation de la nuit :

"Nous devons aller au contact. Le tacle fait partie du football."

(Darren Fletcher, milieu de terrain)




Visitez le site du Real

 

"Real Montreuil Ragga Party" !

Ils sont venus de tous les horizons pour participer au premier tournoi "Ragga Baby" de l'histoire : 64 compétiteurs ont ainsi pu en découdre devant un public survolté.

Tandis que le Real remportait tranquillement le match d'ouverture contres les Killeuses, Marshall DJ ouvrait le bal. Dans l'arène, Alex assurait la casse au micro.

Et dès les 8e de finale, le Faya Sound System lançait son show !

La soirée se poursuivait avec un concert exceptionnel de Saï Saï !

Enfin, sponsors et dirigeants se retrouvaient autour du bar pour se congratuler.

Retrouvez l'intégralité de la soirée en DVD grâce à Roadcast TV et Négralux !

 


 

Strip-baby au Real !

Non-lieu : la FFBF à rendu son verdict après l'irruption en plein match d'une supportrice uniquement vêtue d'un drapeau aux couleurs du Real Montreuil.

Le club, libéré de toute responsabilité, condamne cependant ce type d'agissements : le logo n'était pas le bon.

 


- L'appel du Bab' -

Real Montreuil Training

et à la pause :

- la routine -

OLYMPIAKOS - LYON


Pizzareal : merci de prévenir le coach.



CULTURONS-NOUS AVEC L'OLYMPIAKOS :

l'histoire



la géographie


le mass-marketing


les joueurs (les fameux "bras cassés")


les rumeurs de dopage


...et le célèbre "calme olympien" :


...


A ce soir !